FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Onomatopée) D’une onomatopée, transcription phonétique du bruit des bovins.
(Conjonction) Déformation phonétique de la conjonction de coordination mais.

Onomatopée Modifier

meuh \mø\

  1. Imitation du bruit produit par les bovins (meuglement).
    • Évidemment, une vache ça fait “meuh”… Qu’est-ce que tu veux qu’elle fasse ? — (Franquin, Gaston — Gala de gaffes à gogo, éditions J.Dupuis Fils, 1973, page 34)
    • « Meuh ! Meuh ! Meuuuuuuh… »
      Émily se réveille en sursaut. Quoi ? Meuh ? « Meuh ! Meuh ! Meuuuuuuuh… », répète le réveil en forme de vache sur sa commode. Émily l’a choisi la semaine dernière dans un magasin d’objets rigolos situé près de chez elle, […].
      — (Jade Berubé, Nikki pop, volume 1 : Le rêve d’Emily, chapitre I, Éditions Michel Lafon, 2013)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Conjonction de coordination Modifier

meuh \mø\

  1. (Familier) Mais.
    • Celui qui avait parlé, un petit costaud aux jambes velues sortant d’une culotte bouffante s’en offusqua.
      — Meuh non ! Meuh non ! Qu’est-ce que tu en sais ? Opep le regarda d’un œil inexpressif.
      — (Théo Ananissoh, Territoires du nord, Éditions L’Harmattan, collection « Encres noires », 1992, page 14)

PrononciationModifier

AnagrammesModifier