niaiser avec la puck

Étymologie

modifier
Par allusion au jeu de hockey : « niaiser avec la puck », littéralement, consisterait à avoir la rondelle en sa possession et à hésiter au lieu de faire une passe ou un but.

Locution verbale

modifier

niaiser avec la puck \njɛ.ze (a)(v)ɛk la pɔk\

  1. Hésiter, tergiverser, faire preuve de lenteur.
    • [...] mais quand t'es quelqu'un comme moi, c'est-à-dire une personne fin vingtaine avec le terrain familial [...] le plus fertile en ville en ce qui concerne les troubles de santé mentale, tu niaises pas avec la puck, mettons. — (Safia Nolin, « Pour l'avenir : des paniers », in L'artiste et son œuvre, éditions XYZ, Montréal, 2022, page 45)
    • Alors que dans le Nord, par exemple, des centaines de millions en investissements – non subventionnés – sont en suspens parce que le gouvernement niaise avec la puck — (Les Affaires, 1er octobre 2013)

Variantes

modifier
  • niaiser avec le puck
    • Et des fois, c’est pas subtil pantoute, mais c’est de la télé rapide, c’est des 20 minutes, on n’a pas le temps de niaiser avec le puck, il y a trop d’affaires qui se passent. — (Le Devoir, 26 mai 2018)

Synonymes

modifier

→ voir hésiter et tergiverser

Apparentés étymologiques

modifier

→ voir niaiser et puck

Traductions

modifier

Prononciation

modifier