FrançaisModifier

Adverbe Modifier

oncques \ɔ̃k\

  1. (Désuet) Variante orthographique de onques.
    • Femme je suis povrette et ancienne,
      Ne riens ne sçay ; oncques lettre ne leuz
      — (François Villon, Ballade pour prier Nostre Dame)
    • Ah, oui, concernant le particulier de Bow Street ? Envolé ! Fuitt ! Fuitt ! comme une fumée ! La maison est fermée et oncques n'a revu ce vieux fou ! Serait-ce l'un des bandits ?. — (Jean Ray, Harry Dickson, Les Etoiles de la mort, 1933)
    • […] mon père, qui oncques ne sut résister à la beauté de ma mère, à ses larmes, à ses manières enjôleuses. — (Robert Merle, Fortune de France, VI. 1977)

Moyen françaisModifier

Adverbe Modifier

oncques \Prononciation ?\

  1. (Avec « ne ») Jamais.