FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin Paralipomena issu du grec παραλείπω, paraleipo (« omettre, oublier, laisser à part ») ; car ils forment un supplément aux livres des Rois, précisant des informations qui y étaient omises.

Nom commun Modifier

paralipomènes \pa.ʁa.li.pɔ.mɛn\ masculin pluriel

  1. Titre d’une partie de l’Ancien Testament, aussi appelée les Chroniques.
    • Les deux livres des paralipomènes.
  2. Addendum placé à la fin d’un ouvrage.
  3. (Par extension) (Soutenu) Tout type de contenu complémentaire placé dans un ouvrage.
    • Puis, l’instant d’après, j’y ai ajouté quelques vers de Goethe que j’avais trouvés il y a peu dans les paralipomènes de Faust. — (Leopold von Sacher-Masoch, La Vénus à la fourrure, 1870, traduit de l’allemand par Pierre Malherbet, 2013, p. 28)

AntonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier