Voir aussi : Piter

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

piter \pi.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mordre à l’hameçon.
    • Pour piter, ça pitait ce jour-là. A telle enseigne qu’accaparé par les girelles et les sarans que je remontais par paquets, je n'ai pas fait gaffe au mistral qui se levait... — (Jean Bazal, Panique dans le pastis, Marseille : Éditions I.N.A., 1964, chap. 3)
    • Dès qu'un poisson pite, il fait mettre la barre toute d'un bord pour tomber la vitesse et faciliter la remontée du poisson. — (Robert Chardon, Mes carnets de bord : sept ans, onze navires, 1953-1960‎, 2005)
    • On endort la vigilance jusqu'au moment où la personne concernée "pite". — (Christian Harrel-Courtès, Marseille nostalgie, 1994)
    • Au mot « héritage », presque tout le monde pitait mieux qu'une bande de poissons affamés. Et de fait: […]. — (Andrea Camilleri, L'âge du doute, Une enquête du commissaire Montalbano, traduit de l'italien (Sicile) par Serge Quadruppani, Éditions Fleuve Noir, 2013, chap. 3)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier