possesseresse

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Dérivé de possesseur avec le suffixe -eresse.

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin possesseur
\pɔ.se.sœʁ\

possesseurs
\pɔ.se.sœʁ\
Féminin possesseresse
\pɔ.se.s(ə).ʁɛs\
possesseresses
\pɔ.se.s(ə).ʁɛs\

possesseresse \pɔ.se.s(ə).ʁɛs\

  1. (Droit) (Vieilli) Féminin singulier de possesseur.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
possesseresse possesseresses
\pɔ.se.s(ə).ʁɛs\

possesseresse \pɔ.se.s(ə).ʁɛs\ féminin (pour un homme, on dit : possesseur)

  1. (Vieilli) Celle qui possède.
    • Située dans la douce latitude de 31 degrés nord, éloignée de la mer de deux journées de marche seulement, environnée de la campagne la plus riante et la plus fertile, jointe à toutes les provinces de l’empire, par des rivières et des canaux, séjour des plus riches marchands, école des plus grands artistes, des plus célèbres savans, des plus habiles comédiens, et des meilleurs danseurs de corde et joueurs de gobelets, possesseresse des femmes à la plus jolie taille et aux plus petits pieds, législatrice du goût chinois, de la mode et du langage, rendez-vous des plus riches oisifs et voluptueux de la Chine, Sou-chou-fou doit, à tant de titres, être placée entre les premières villes de la Chine. — (George Thomas Staunton, Voyage dans l’intérieur de la Chine, et en Tartarie, fait dans les années 1792, 1793 et 1794, par lord Macartney, tome 5, F. Buisson, Paris, 1798, page 284)
    • Elle demande à faire citer devant le greffier son mari, « pour venir dire cause pourquoi elle ne sera fait possesseresse de tous ses biens, pour iceux tenir et posséder par forme d’assécuration…, pour ensuite les revenus d’iceux être employés à son entretien et à celui de sa famille. » — (Travaux de la Société d’histoire et d’archéologie de la province de Maurienne, Chambéry, 1885, page 310)

Dérivés dans d’autres languesModifier

SynonymesModifier

Quasi-synonymesModifier

TraductionsModifier

→ voir possesseuse

PrononciationModifier

RéférencesModifier