Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin purpura et -in.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin purpurin
\pyʁ.py.ʁɛ̃\
purpurins
\pyʁ.py.ʁɛ̃\
Féminin purpurine
\pyʁ.py.ʁin\
purpurines
\pyʁ.py.ʁin\

purpurin

  1. Qui approche de la couleur de la pourpre.
    • Le serpolet y forme de larges plaques d’un vert foncé qu’émaillent ses petites touffes de fleurs purpurines. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, La Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • Sa petite bouche purpurine, son nez fin et droit, son menton à fossette, étaient d’une adorable suavité de lignes. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • Les cheveux épais et très noirs, les yeux enfoncés et lumineux, avec un nez accentué et volontaire, des lèvres fortes et purpurines, elle était d’une taille élevée peu courante, son allure était imposante. — (Federico De Roberto, Le Vœu ultime, vers 1921. Traduction de Muriel Gallot, 2014. p. 83.)

PrononciationModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier