quinzaine

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de quinze avec le suffixe -aine.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
quinzaine quinzaines
\kɛ̃.zɛn\

quinzaine \kɛ̃.zɛn\ féminin

  1. Réunion de choses de même nature, au nombre de quinze ou à peu près.
    • On nous a, en effet, envoyé pour la détermination une liane caoutchoutifère congolaise pouvant atteindre une quinzaine de mètres de hauteur et dont les tiges, privées de vrilles, sont volubiles. — (Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences, vol. 140, n° 1 à 13, 1905, p. 516)
    • On cueillait depuis une quinzaine de jours, au long des routes vicinales, aux orées des « longs champs », autour des villages, sur des lieues et des lieues de terroir, par toutes les vallées. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 10)
    • Voici une quinzaine de mois, il cherchait des cèpes, devers les Bois du Roy, loin du hameau, au long de la frontière. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il œuvre dans le domaine du plein air (randonnée pédestre, escalade, vélo, ski de fond, etc.) depuis une quinzaine d'années et a été recherchiste pour l'émission de télévision Oxygène (1992-1993). — (Yves Seguin, Randonnée pédestre à Laval, Ulysse, 2014, à propos de l'auteur)
  2. Quinze jours ; deux semaines.
    • – Pas des tas de mangeaille solide, – observa-t-il, – mais bah ! il y en aura bien pour une quinzaine, et on ne sait pas ce qui peut arriver en quinze jours. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 338 de l’éd. de 1921)
    • L'exploitation ne devrait avoir lieu que quand la sève est stationnaire, c'est-à-dire depuis la première quinzaine d'octobre jusqu'au 1er janvier. Les bois coupés dans cette période sont d'une plus longue durée lorsqu'ils sont mis en œuvre ; […]. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 162)
    • La moisson de l'orge a lieu aux premiers jours de mai, celle du blé dans la seconde quinzaine de ce mois, celle du maïs au commencement de juin, et celle des légumineuses un peu plus tard. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 220)

AbréviationsModifier

DérivésModifier

  • quinzaine de Pâques (les deux semaines, depuis le dimanche des Rameaux jusqu’à celui de Quasimodo inclusivement ; livre de piété contenant les offices et les exercices de cette quinzaine)
  • quinzaine pascale

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier