réfléchir

Voir aussi : refléchir

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin reflectere (« faire courber »).

Verbe Modifier

réfléchir \ʁe.fle.ʃiʁ\ transitif ou intransitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Renvoyer les rayons lumineux, caloriques, sonores, qui ont été reçus.
    • Ce mur réfléchit la voix.
    • Les miroirs réfléchissent l’image des objets.
    • Tous les corps polis réfléchissent la lumière, les rayons lumineux.
    • Son image se réfléchissait dans l’eau.
    • Le son a, comme la lumière, la propriété de se réfléchir.
  2. (Grammaire) Reporter.
    • L’action du verbe se réfléchit quelquefois sur le sujet. exemples : Je me repens., Vous vous moquez., Il se tourmente., Etc. Le verbe s’appelle alors Verbe réfléchi.
  3. (Sens figuré) (Intransitif) Penser longuement, mûrement à quelque chose.
    • Mais on s’expliquera facilement cette particularité si l’on réfléchit que les minerais de fer, qui sont presque toujours à l’état terreux et présentent très rarement l’éclat métallique, n’avaient rien qui les signalât à l’attention des premiers hommes. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 178)
    • En réfléchissant différemment sur l’installation des équipements, en refusant d’utiliser les équipements disponibles sur étagère, en traquant les poids inutiles, nous avons réussi à gagner 300 kilos sur le bateau proposé par les architectes. — (Michel Desjoyeaux, Coureur des océans, Éditions Odile Jacob, 2009, chap. 1)
    • Agir comme un connard irresponsable ne me ressemble pas. Ce n'est pas moi. Mes valeurs auraient dû me pousser à réfléchir davantage avant de devenir le raté qui me fixe chaque matin dans le miroir. — (Juliette Mey, Entre Deux, Butterfly Éditions, 2016, chap. 5)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier