Ouvrir le menu principal
Voir aussi : Reporter, reportér

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Verbe) (Date à préciser) De porter avec le préfixe re-.
(Nom) (Date à préciser) De l’anglais reporter, voir reporteur.

Verbe Modifier

reporter \ʁə.pɔʁ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se reporter)

  1. Rapporter une chose au lieu où elle était auparavant.
    • On reportera chez lui tout ce qu’il avait envoyé
    • Reportez ce livre à votre maître.
  2. Porter de nouveau.
    • Alors, hop, un coup de baguette magique et la mer est transformée en montagne. Alors la Petite Fée reprend un coquillage, le reporte à son oreille. Et là, raté, elle entend encore la mer... — (Pierre Behel, Les Aventures de la Petite Fée dans la Forêt Magique, Éditions Publibook, 2009, page 23)
  3. Transporter, placer dans un autre lieu.
    • L'Association des rescapés du plateau des Glières reportera cette devise sur son fanion aux couleurs bleu et « bleu jonquille » des chasseurs. — (Pierre Montagnon, Les Maquis de la Libération: 1942-1944, éd. Pygmalion, 2012, chap. 7 : Les Glières, note n° 7)
    • Ce paragraphe doit être reporté à tel chapitre. Il faut reporter cette note à la fin du volume.
  4. (En particulier) (Géométrie) Mettre sur un plan, à l’échelle, une mesure.
  5. (Comptabilité) Répéter une somme, un total au haut de la page suivante dans un compte. Remettre à un autre exercice.
    • Il faut reporter cette somme à juin.
  6. Remettre à une autre époque.
    • Par suite de ce deuil, la fête a été reportée à telle date.
  7. (Pronominal) (Figuré) Se transporter en esprit, par la pensée, à un temps antérieur.
    • Cette odeur de chou, de crevettes et de gingembre grésillant ensemble me reporta seize année en arrière, à l’époque où ma douce gouvernante Nishio-san me concoctait le même régal, que je n’avais jamais plus remangé depuis. — (Amélie Nothomb, Ni d’Ève ni d’Adam, Albin Michel, Paris, 2007, p. 27)
    • […]; au premier abord, le lecteur pourra se sentir un peu dérouté, mais qu'il veuille bien se donner la peine, sans être obligé de se reporter au glossaire, de lire quelques lignes çà haute voix ; […]. — (Paul Martellière, Glossaire du Vendômois, Orléans : chez Herluison & Vendôme : chez Ripé, 1893, page 352)

SynonymesModifier

DérivésModifier

HyponymesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
reporter reporters
\ʁə.pɔʁ.tɛʁ\
 
Les reporters entrèrent dans la salle à manger…

reporter \ʁə.pɔʁ.tɛʁ\ masculin (équivalent féminin : reportrice)

  1. (Journalisme) Journaliste d’information.
    • … quel incident de voyage… quelle matière à chronique !… Et voyez jusqu’où peut aller la surexcitation cérébrale d’un reporter en quête de reportage. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Plus tard, lorsqu’il m’arriva d’être reporter dans un journal, on m’envoya visiter à la Toussaint les cimetières de Paris afin d’évoquer dans un style décent la douleur des familles. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • Née en 1889, ma mère ne tarda pas à envoûter les reporters par sa beauté qui d'emblée faisait d'elle la reine des bals des débutantes. — (Christopher Lee, Le Seigneur du désordre : autobiographie, Camion noir, 2013, chap. 6)
    • Valérie Donzelli est la reportère de guerre qui, caméra au poing et bloc-notes en retrait, observe de l'intérieur l'hétérogène groupe de Jacques Arnault confronté à toutes sortes d'accidents du terrain et qui fonctionne comme un garant moral pour révéler les limites de l'humanitarisme bien-pensant. — (« Les Chevaliers blancs de Joachim Lafosse », La Semaine, 9 février 2016)
    • [La journaliste] lui a demandé ce qu’il ferait avec l’argent si jamais il gagnait [au loto]. Sans hésiter, l’homme a répondu: «Plusieurs prostituées et de la cocaïne.» La reporter, visiblement gênée par la réponse de l'homme, a déclaré: «OK, ce n’est pas bon. Nous espérions avoir une réponse différente.» — (« Une reporter regrette instantanément d’avoir demandé à un homme ce qu’il ferait s’il gagnait au loto », Le Journal de Montréal, 7 janvier 2016)
    • Alors les caméras s'emballèrent, les perchmans couraient, talonnant les reporters hors d'haleine, tous se précipitaient vers la femme qui sortait du palais de justice en criant : “Nora, Nora, à votre avis qui a fait ça à Nachito ?” — (Mariana Enriquez, Ce que nous avons perdu dans le feu, traduit par Anne Plantagenet, Éditions du Sous-Sol (Le Seuil), 2016)

VariantesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • reporter sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

De porter avec le préfixe re-.

Verbe Modifier

reporter \Prononciation ?\

  1. Reporter (un enfant).
    • Au tiers an reporta Bïatris
      Une pucelle qui moult ot cler le vis
      — (Hervis de Metz, édition de E. Stengel, p. 93, 1200-25)

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De report avec le suffixe -er.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
reporter
\ɹɪ.ˈpɔːɹ.təɹ\
reporters
\ɹɪ.ˈpɔːɹ.təɹz\

reporter \ɹɪ.ˈpɔːɹ.təɹ\

  1. (Journalisme) Journaliste, reporter.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’anglais reporter.

Nom commun Modifier

reporter \Prononciation ?\

  1. Reporter.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,8 % des Flamands,
  • 98,4 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]