résompte

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin resumpta, sous-entendant thesis.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
résompte résomptes
\ʁe.zɔ̃pt\

résompte \ʁe.zɔ̃pt\ féminin

  1. (Théologie) (Désuet) Sorte de thèse soutenue en faculté de théologie par un docteur pour avoir suffrage aux assemblées de la faculté.
    • En 1775 , l’abbé le nomma prieur du collège de Prémontré à Paris, sans toutefois lui retirer ses fonctions de secrétaire. En 1776 , M. l’Ecuy soutint sa résompte. — (Notice sur M. L’Ecuy : dernier abbé des Prémontrés, dans Le Conservateur belge : recueil ecclésiastique, philosophique et littéraire, vol. 10, Vanlinthout & Vandenzande, Louvain, 1834, p. 90)
    • Ceux-ci se pressaient nombreux pour assister à la résompte, dont le Dominicain avait promis qu'elle serait riche d'enseignements. En réalité, ce fut un beau scandale et la leçon s'acheva - ou plutôt elle fut interrompue - dans une confusion totale. — (Marielle Lamy, Les Dominicains dans la tourmente: les suites de l'affaire Monzon, dans Religion et société urbaine au Moyen âge: études offertes à Jean-Louis Biget par ses élèves, sous la direction de Patrick Boucheron & ‎Jacques Chiffoleau, Paris : Publications de la Sorbonne, 2000, p.177)

VariantesModifier

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  • Pierre Richelet, Dictionnaire de la langue françoise, ancienne et moderne, vol. 2, Pierre Bruyset-Ponthus, Lyon, 1759, p. 456