re-sonner

Voir aussi : resonner, résonner

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De sonner, avec le préfixe re-.

Verbe Modifier

re-sonner \ʁə.sɔ.ne\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Autre orthographe, parfois rencontrée, de resonner (sonner à nouveau).
    • Certains n’ouvrent pas la porte ; on voit, après avoir sonné, un coin de rideau se soulever ; on sonne, sonne et re-sonne, personne ne vient ouvrir. — (Robert Christophe, Les Années perdues, 2008)
    • Il faut sonner et re-sonner, merci de faire le nécessaire ! — (Michel Chapponnais, Placer l’enfant en institution, 2008)
    • Il ne s’agit donc pas de voir, de s’approprier un corps, un visage, par un regard, mais d’entendre dans le voile, à la limite du voile, en ce lieu indiscernable où le souffle expire dans le e muet de la syllabe liquide, à l’extrême bord où le signe n’en finit pas de sonner en un decrescendo où il s’exténue dans le silence, à la lisière diaphane de «voile», entendre, en une brusque rétraction du mot à l’intérieur de lui-même alors qu’il s’était déjà quitté, qu’il s’était déjà abandonné à la pause, au repos, entendre re-sonner dans l’écho intérieur de « voile », « voix ». — (Qu’est-ce que Dieu ?, Facultés universitaires Saint-Louis, Bruxelles, 1985)

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier