Français modifier

Étymologie modifier

Composé de re- et boucher.

Verbe modifier

reboucher \ʁə.bu.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Boucher de nouveau.
    • Sa spécialité consistait à scier les dés et à les piper. Il m'expliqua l'opération, car achetant lui-même l'ivoire, il le débitait en petits cubes dont il forait certains côtés pour les bourrer de plomb, en ayant soin de reboucher ensuite les trous à l'aide d'un mélange de poudre d'os et de sécotine. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Mais aujourd'hui, la modernisation des installations fait planer un grave péril sur les 70 sites fortifiés à usage agricole. A Cussy-le-Châtel, à Chalvosson (Villaines), à Chevigny-lès-Millery, les exploitants rebouchent subrepticement les fossés pour étendre leurs bâtiments. — (Hervé Mouillebouche, Les maisons fortes en Bourgogne du nord du XIIIe au XVIe siècle, Éditions Universitaires de Dijon, 2002, page 111)
    • On avait débouché l’ouverture de ce tuyau, elle s’est rebouchée.
  2. (Familier) Boucher un trou, une fissure qui s’est formé.

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références modifier