renfrogné

Voir aussi : renfrogne

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Participe passé adjectivé de renfrogner.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin renfrogné
\ʁɑ̃.fʁɔ.ɲe\

renfrognés
\ʁɑ̃.fʁɔ.ɲe\
Féminin renfrognée
\ʁɑ̃.fʁɔ.ɲe\
renfrognées
\ʁɑ̃.fʁɔ.ɲe\

renfrogné \ʁɑ̃.fʁɔ.ɲe\ masculin

  1. Contracté, plissé en signe de mécontentement, en parlant du visage.
    • Un visage renfrogné.
    • Une mine renfrognée.
    • un gentilhomme de belle taille et de haute mine, quoique au visage légèrement renfrogné, lequel causait avec deux personnes qui paraissaient l’écouter avec déférence. — (Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires, 1844)
    • Aux premiers mots elle eut la satisfaction de voir la physionomie renfrognée des ouvriers s’éclairer ; il est vrai que ce n’était là qu’une phrase de conversation courante, mais leur demi-sourire était de bonne augure. — (Hector Malot, En famille, 1893)
  2. (Figuré)
    • Quelques-unes de ces maisons, par un contraste assez bizarre, sont enluminées et peintes extérieurement, soit à fresque, soit en détrempe, de faux bas-reliefs, de grisailles, de fleurs, de rocailles et de guirlandes, avec des cassolettes, des médaillons, des amours et tout le fatras mythologique du dernier siècle. Ces maisons trumeau et pompadour produisent l’effet le plus étrange et le plus bouffon parmi leurs sœurs renfrognées d’origine féodale ou moresque. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Haworth, en Yorkshire, est un village mélancolique situé dans une des provinces les plus tristes de l’Angleterre. Ses maison basses ont cet air trapu et renfrogné que l’on retrouve chez les paysans de la région. — (Julien Green, Charlotte Brontë, dans Suite anglaise, 1927, réédition Le Livre de Poche, page 77)

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe renfrogner
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
renfrogné

renfrogné \ʁɑ̃.fʁɔ.ɲe\

  1. Participe passé masculin singulier de renfrogner.

PrononciationModifier

RéférencesModifier