Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du préfixe re- (« faire de nouveau ») et le verbe plier.

Verbe Modifier

replier \ʁə.pli.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se replier)

  1. Plier une chose qui avait été dépliée.
    • Denise dépliait les vêtements, les repliait, sans se permettre un geste d’humeur. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Posément le uhlan avait replié sa carte, ressanglé, puis enfourché sa bête. Il disparut. — (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, p.184, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)
  2. Plier plusieurs fois. — Note : dans cette acception, on l’emploie surtout avec le pronom personnel.
    • Voyez comme ce serpent se replie.
    • Se replier en tous sens.
    • En cet endroit, le fleuve se replie tout à coup et se dirige vers l’est.
  3. (Figuré)
    • Se replier sur soi-même, Se recueillir, réfléchir.
    • La réflexion est l’action de l’âme qui se replie sur elle-même.
  4. (Militaire) Ramener en bon ordre un corps de troupes en arrière.
    • L'ennemi prend du mordant et tente de tourner une position qui ne s'appuie sur rien. […]. On se replie avec méthode. — (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, pp.32-33)
    • Ces trois escadrons se replièrent sur la seconde ligne, pour n’être pas pris de flanc.
    • Se replier sur un poste.
    • Replier un détachement, un corps, un poste, Le ramener vers le gros de l’armée.
    • Se replier en bon ordre se dit figurément de Quelqu’un qui, voyant que sa demande n’a pas chance de réussir, sa proposition d’être agréée, se retire avec tact et habileté.

VariantesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier