tard-venu

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de tard et de venu.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin tard-venu
\taʁ.və.ny\

tard-venus
\taʁ.və.ny\
Féminin tard-venue
\taʁ.və.ny\
tard-venues
\taʁ.və.ny\

tard-venu \taʁ.və.ny\

  1. Venu tard.
    • Il se croit, sans la moindre ruse,
      L'objet d'un amour ingénu ;
      Mais vient un jour qui désabuse
      L'adorateur trop tard-venu.
      Certain mari fait la sottise
      D'aller chercher fortune au loin ;
      Longtemps absent, il se ravise,
      Il reparaît ; — funeste soin !

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
tard-venu tard-venus
\taʁ.və.ny\

tard-venu \taʁ.və.ny\ masculin

  1. Personne venue tardivement, retardataire.
    • Un tard-venu peut dépasser ses devanciers.
  2. (Histoire) Gens de guerre des armées françaises et anglaises, et principalement des garnisons de Gascogne, qui, étant licenciés après le traité de Brétigny, se mirent à parcourir la France en la ravageant.
    • Le XIVe siècle […] s’affaisse dans le sang avec les désastres de Crécy et de Poitiers, les excès furieux des Jacques et des Maillotins, les brigandages des Tard-venus. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier