température résultante

Étymologie

modifier
(Années 1930) Composé de température et de résultant. Introduit en France par le climaticien André Missenard (1901-1989).

Locution nominale

modifier
Singulier Pluriel
température résultante températures résultantes
\tɑ̃.pe.ʁa.tyʁ ʁe.zyl.tɑ̃t\

température résultante \tɑ̃.pe.ʁa.tyʁ ʁe.zyl.tɑ̃t\ féminin

  1. D'après la norme NF EN ISO 7726 de 2002, température d’une enceinte isotherme dans laquelle un occupant échange la même quantité de chaleur par rayonnement et convection que dans l’enceinte dans laquelle il se trouve réellement.[1]
  2. (Thermique) (Industrie) Température d’un corps noir qui résulte de l’équilibre entre la convection de l’air ambiant et la rayonnement des parois périphériques, des radiants, etc.
    • On distingue la température apparente, qui englobe la température de l'air, sa vitesse et son humidité, et la température résultante, dans laquelle intervient en outre l'influence des parois, qui se mesure à l'aide de l’eupathéoscope, du thermomètre de Missenard ou du catathermomètre ; ce dernier instrument comprend un réservoir supplémentaire opposé au réservoir à alcool. — (Le Génie civil, Éditions du Génie Civil et de la Métallurgie, 1935, vol. 106, page 571)
    • On peut déterminer la température résultante en degrés Missenard (°M) à l’aide de l’abaque, figure 6.02.a (Tome I). — (Manuel des industries thermiques: chauffage, fumisterie, ventilation, conditionnement d’air, Comité scientifique et technique de l’industrie du chauffage et de la ventilation, Paris / Dunod, 1966, vol.2, page 545)
    • Dans les locaux bien isolés ne possédant pas de surfaces de vitrages trop importantes, la température de l’air est suffisamment proche de la température résultante pour que l’on puisse la confondre avec cette dernière dans la majorité des cas. — (Louis Bertolo & Bernard Bourges, Données climatiques utilisées dans le bâtiment, Techniques de l’Ingénieur, 1992, page 10)
    • Le chauffage n’influence directement que deux de ces cinq facteurs, à savoir la température de l’air et la température moyenne des parois (y compris les surfaces de chauffe), que l’on regroupe sous le concept de température résultante. — (Hermann Recknagel & ‎Eberhard Sprenger, Génie climatique, traduit de l’allemand, Dunod, 2013, 5e éd., p.469)
    • La température la plus importante est celle du végétal lui-même, mais, devant la difficulté de sa mesure, et par analogie avec celle définie pour l’homme par Missenard, une « température résultante » du feuillage est donnée de manière approchée par Cormary : […]. — (Pierre Bordes, Serres, Techniques de l’Ingénieur (C4 145), s.d., page 8)

Synonymes

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier

Voir aussi

modifier
  1. Bruant M., Développement et paramétrage de contrôleurs flous multicritères du confort d'ambiance. Conception en bâtiment et techniques urbaines, Lyon, INSA de Lyon, 1997, 269.