traficoter

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de trafiquer, avec le suffixe -oter.

Verbe Modifier

traficoter \tʁa.fi.kɔ.te\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Bricoler, bidouiller, trafiquer.
    • Ça vous prend un fauteuil tout neuf qui vaut bien trente-cinq francs, crac ! ... ça le traficote, ça le casse, ça flanque du plomb de chasse dedans et ça en fait un fauteuil tout vieux qui vaut bien cent cinquante francs. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, La Guêpe rouge, 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 615)
    • 27 juin 43 – Un pâtissier en chambre, M. Thomassot, vient à domicile nous traficoter de ravissants petits gâteaux qui attendent d’être pomponnés et pommadés au dernier moment. — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 292)
    • Je les vis préparer un piège que j'ai du mal à décrire ici. C'était, si je m'en souviens bien, un récipient en aluminium qu'ils avaient traficoté. — (Alain Mabanckou, Petit Piment, Seuil, 2015, page 161)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


HomophonesModifier

AnagrammesModifier