traversé

Voir aussi : traverse

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin traversé
\ɑ̃.fi.le\

traversés
\ɑ̃.fi.le\
Féminin traversée
\ɑ̃.fi.le\
traversées
\ɑ̃.fi.le\
 
Engrenage traversé (sens héraldique)

traversé \tʁa.vɛʁ.se\

  1. (Héraldique) Se dit d’un meuble principal ayant un orifice par lequel passe un meuble secondaire. S’oppose à enfilé.
    • D’azur à la roue dentée de sable bordée d’or, traversée de trois épis de blé du même posés en barre, au chef cousu de gueules chargé de deux léopards aussi d’or, qui est de Gibertville → voir illustration « engrenage traversé »
  2. Parcouru d'un bout à l'autre.
    • un pays traversé.

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe traverser
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
traversé

traversé \tʁa.vɛʁ.se\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe traverser.
    • Cette illusion consiste à croire qu’un mot grec ancien encore employé en grec moderne a paisiblement traversé les siècles sans sortir de l’usage — illusion entretenue, entre autres, par un ouvrage comme le Dictionnaire étymologique de la langue grecque de Chantraine, qui, sous couvert d’«histoire des mots», indique, le plus souvent sans enquête historique véritable, que «le grec moderne a gardé …», alors que, dans de nombreux cas, le mot moderne censé s’être maintenu dans l’usage depuis l’Antiquité n’est rien d’autre qu’un «emprunt fait au grec ancien au XVIIIe ou au XIXe siècle». — (Jean Lallot, Vessies et lanternes dans l’histoire du vocabulaire grammatical grec, contribution à un ouvrage collectif dirigé par Louis Basset, ‎Frédérique Biville, ‎Bernard Colombat, Pierre Swiggers et Alfons Wouters, Bilinguisme et terminologie grammaticale gréco-latine, 2007)

AnagrammesModifier