trouer le cul

FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution verbale Modifier

trouer le cul \tʁu.e lə ky\ transitif ou pronominal (se conjugue → voir la conjugaison de trouer)

  1. (Argot) (Vulgaire) Stupéfier.
    • De fait, le manuscrit de la petite Souad, ça lui ouvre de nouveaux horizons, à notre éditeur, ça lui troue le cul un max ! — (site stoni1983.over-blog.com)
    • Ça me troue le cul qu’il ait eu son bac !
    • Quoi? Qu'un manager N – 1 manque un rendez-vous aussi crucial que la répétition d'aujourd'hui, tu trouves que c'est professionnel! T'as vu ça souvent, toi? Eh bien, moi, ça me troue le cul. — (Philippe Delaroche, Caïn et Abel avaient un frère, Éditions de l'Olivier / Le Seuil, 2000, p. 167)
  2. (Argot) (Vulgaire) Se donner de la peine.
    • On se troue le cul jour et nuit pour relever le pays, et voilà comment ils nous remercient ! — (Didier Daeninckx, Itinéraire d’un salaud ordinaire, Gallimard, 2006, p. 94, ISBN 2070779882)

TraductionsModifier

PrononciationModifier