vert de vessie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1669)[1] Composé de vert et de vessie, les pigments végétaux étant à l’origine mis à sécher dans des vessies animales.

Locution nominale Modifier

vert de vessie \vɛʁ də vɛ.si\ masculin au singulier uniquement

  1. Pigment à base de baies de nerprun utilisé dès le XVIIe siècle pour obtenir une couleur verte.
    • Le vert de Vessie n’est autre chose que le suc du fruit de Rhamnus, auquel on mêle un peu d’alun ; ce qu’on garde dans une vessie qu’on pend en quelque endroit pour faire secher. — (Henri Gautier, L’Art de laver, ou La nouvelle maniere de peindre sur le papier, Francois Foppens, Bruxelles, 1708, page 41)
    • Le vert de vessie, nommé vert végétal, est une laque qui résulte de la combinaison de la matière colorante du nerprun (rhamnus catharticus) avec la chaux ou l’alumine. — (Jules Lefort, Chimie des couleurs pour la peinture à l’eau et à l’huile, Victor Masson, Paris, 1855, page 328)
    • On envoya chercher un peu de vert de vessie, le pharmacien frotta le morceau de vert avec son doigt, s’approcha du miroir, s’en barbouilla une joue, puis regarda ces dames : il était horrible. — (Stendhal, Lamiel, Librairie moderne, Paris, 1889)
  2. Couleur ainsi obtenue, proche d’un vert de Hooker, mais plus claire. #22780f
    • On y retrouve des accents colorés sous la forme d’une paire de fauteuils caca d’oie et un tapis en segments ronds en vert de vessie. — (Guillaume Richard, Déco minimaliste reflétant parfaitement l’architecture d’une maison à Mulholland Drive, deavita.fr, 21 décembre 2016)
    • Mus aime par-dessus tout caresser la vue avec les dégradés d’un nuancier foisonnant de feuillages: buissons vert tendre, vert de vessie, gris bleuté, argenté, jusqu’aux coups de pinceau des sombres cyprès. — (Francesca Alongi, Jean Mus, l’homme aux 1500 jardins, lefigaro.fr, 11 novembre 2016)

TraductionsModifier

Locution adjectivale Modifier

Invariable
vert de vessie
\vɛʁ də vɛ.si\

vert de vessie \vɛʁ də vɛ.si\ invariable

  1. De la couleur obtenue avec le pigment vert de vessie. #22780f
    • - Mouillepied est revenu de la petite fond ? cria un grand à la veste vert de vessie avec cinq boutons dorés et un galon sur le revers de la manche. — (F.J.M. Ravail, Pieter de Bild - La Palette des couleurs, Publibook, Paris, 2009, page 155)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. « au vert de vessie & aux Laques » : L’histoire de la Société royale de Londres, establie pour l’enrichissement de la science naturelle, escrite en anglois par Thomas Sprat et traduite en françois, Jean Herman Widerhold, Genève, 1669, page 349.