Voir aussi : cen, cɛn, Cen

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Abréviation) De citoyen.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
C.en C.ens
\si.twa.jɛ̃\

C.en \si.twa.jɛ̃\ masculin (pour une femme, on dit : C.ne)

  1. (France) Citoyen, titre en usage pendant la Révolution française et peu après.
    • Cinq autres terres ont été annoncées par quelques savans […] La witherite […] La strontiane […] La zirconie […] La corinde […] Enfin l’australe s’est trouvée dans les argiles envoyées à [Josiah] Wedgwood, du nouveau pays de Galles septentrional [sic : méridional] (New-south-Wales). — (C.en Guyton, Chimie minérale, in Journal polytechnique ou Bulletin du travail fait à l’École centrale des travaux publics, Imprimerie de la République, premier cahier (Germinal), Paris, 1795 (an III), pp. 149–159)
    • Mameloucks. Le C.en Milon. La C.ne Saulnier. Les C.ns Deschamps, Cantagrel, Lhuillier, Borda, Honnoré, Butteau. Les C.nes Leon, Deniavisal, Courtois, Langlois, Gabriele 1.re, Cornu. — (La Caravane du Caire, Opéra, Imprimerie de Migneret, Paris, 1799 (an VII))
    • 24 thermidor an 9 : En exécution de ce jugement, et après les deux mois expirés, le C.en Tort de la Sonde a fait, le 22 thermidor suivant, sommation au C.en Henri Simons de se trouver, le 24 du même mois, devant les arbitres. — (Barthélemy Tort de la Sonde, Jugement arbitral, 1804 (an XII))

Variantes orthographiquesModifier

AnagrammesModifier