Discussion:femme de journée

Discussions actives

Sic et autreModifier

Mon ordinateur plante si j'essaie de consulter Google Books ; je ne peux pas vérifier si la coquille a tant la journée vient de Chicago ou de l'Académie française.

D'autre part, est-il utile, et si oui comment, de signaler ce livre, Nos vieux métiers (3) : La lavandière, la femme de journée, la ravaudeuse, la basse-courière, auteur : Gérard Boutet ?

Budelberger 1 octobre 2010 à 12:59 (UTC)

L'Académie met bien l'accent sur le "a" (c'est une scanille de "Chicago" l'accent touche un "p" de la ligne précédente). On trouve d'autres ouvrages de Gérard Boutet utilisant cette locution… J'avais moi aussi des problèmes avec Google books sur certains livres avec, semble-t-il…, un conflit entre Mozilla et la lecture des PDF. Stephane8888 1 octobre 2010 à 14:13 (UTC)
PC - Windows 98 et Mac - Mac OS X : tout ça, ça plante ; j'ai jamais pu consulter Google Livres. Les ouvrages de Boutet, vous les avez, ou faut-il que je dépense des soux pour les acquérir à titre onéreux ? ça paraît être une source de première qualité (et ça revivifie des termes désuets ; pas besoin d'être grand prophète pour deviner que la femme de journée, voire la femme d'heure(s) va se développer comme métier pour Petits-Blancs, les autres ayant les allocations payées par les premiers). --Budelberger 1 octobre 2010 à 15:24 (UTC). (Henri Krasucki avait parlé des vendeurs de cigarettes à l'unité, pour parler d'une énième réforme gouvernementale.)
Alors, il n'y a pas de citations accessibles chez Boutet avec Google livres. Il utilise la locution en titre de livre et titre de chapitre. Il décrit aussi le mot dans son Dictionnaire encyclopédique. Stephane8888 1 octobre 2010 à 19:29 (UTC)
On peut citer le titre de livre, comme exemple d'utilisation du terme (pas un exemple idéal, c'est sûr, mais au moins un exemple montrant que c'était considéré comme un nom de métier). Lmaltier 2 octobre 2010 à 05:46 (UTC)
B'en oui, j'y ai bien pensé aussitte, mais comment faire pour que ce soille joli ? Déjà qu'avec scanille, j'ai eu du mal avec l'exemple tiré de « Wikisource » ; il y a le titre, « La lavandière, la femme de journée, la ravaudeuse, la basse-courière », mais dans une collection, « Nos vieux métiers », dont c'est le 3e volume. Pôs simple. --Budelberger 2 octobre 2010 à 11:24 (UTC). (De même, si dans « femme » vous parvenez à intégrer "Chicago" dans la dernière version, allez-y !)

HumeurModifier

Mais qu'est-ce qu'il a, cet article – le signe indien d'Une de Mai ou Bellino II ? – pour susciter un tel assaut, un tel déluge, de débilités ? Je sais, le mec qui en est à l'origine, Mr Pâkôtille ; il est né sous de mauvais auspices. --Budelberger 1 octobre 2010 à 17:43 (UTC)

En huit heures et trente-six minutes, il en est déjà à 14 versions ! et la dernière asteure, ça…, est d'un moche ! --Budelberger 1 octobre 2010 à 23:55 (UTC)
Cette numérotation des références avec le renvoi au DAF, à la fin, comme ça ; hideux ; j'aurais bien ajouté le modèle DAF1932, mais comme le bandeau est plus long que l'article lui-même (et que l'importation fut faite avec la mimine à moi), ça va pôs. Décidément, cette taule est bien moins bien tenue que ce que je pensais. --Budelberger 2 octobre 2010 à 00:06 (UTC)

BizzzzarrreModifier

Tiens, c'est bizarre, pour Synonymes et Références, il n'y a pas de numérotation en 1. sur 1. qu'il n'y en aura pas plus ; curieux que les élites autoproclamées n'aient pas pensé à ça. Tout ça, comme ça, aligné sur la gauche, ça ne peut qu'heurter l'extrême sensibilté de miyiers, de miyions, d'utilisateurs habitués et pas froissés, la fameuse Communauté (de penseurs dont le Wiktionnaire est le pensoir).

Budelberger 1 octobre 2010 à 17:51 (UTC).

Il faudrait dans la mesure du possible respecter une syntaxe qui soit généralisable pour les robots svp, afin de permettre des améliorations de masse. JackPotte ($) 1 octobre 2010 à 19:02 (UTC)
« Ce n'est pas à La Poste de se débrouiller avec les adresses manuscrites mais aux épistoliers de se conformer aux exigences de ses logiciels. » --Budelberger 1 octobre 2010 à 23:51 (UTC)

Une référence est numérotée quand elle référence une information particulière, pas s'il s'agit d'une référence globale à l'article. → voir ibéris
Pourquoi numéroter les synonymes ?
Une numérotation peut être hiérarchisée (1.a, 1.b → voir dame) et permet de "lier" une information à la définition (puisqu'il n'y a pas de liens hypertexte à ce niveau). Il est vrai que dans les "Synonymes" et dans les "Traductions" nous préférons, aujourd'hui, indiquer une courte définition plutôt qu'un numéro, mais les numéros sont encore présents dans de nombreux articles, et sont encore utilisés dans les légendes des illustrations.
Rien n'est figé, à part les principes fondateurs. Si ce "1" dérange, il faut proposer une amélioration, discuter, argumenter. L'avis d'un œil neuf est précieux. Je n'avais jamais fait attention à ce "1" possiblement inutile. On le trouve souvent utilisé dans Alexandria et il a pour nous des avantages :

  • 1e définition déjà numérotée si d'autres sont rajoutées.
  • Ce "1" peut inciter à rajouter une ou plusieurs définitions : Le Wiktionnaire est en cours de rédaction.
  • Traitement identique de chaque ligne de définition. Utile quand on les intervertit. Évite de se soucier de cette différence de traitement. Stephane8888 1 octobre 2010 à 20:24 (UTC)
« Les autres ont tort, empressons-nous de les imiter. » --Budelberger 1 octobre 2010 à 23:51 (UTC) (« il faut proposer une amélioration, discuter, argumenter » ; c'est du Goglins dans le texte ; les élites font d'abord et à[sic] priori et avec raison, les autres – le vulgum pecus – patientent ; qu'ils s'estiment heureux, les élites les tolèrent provisoirement ici ; parce que – hein ? – quelques émaux privés bien sentis entre elles, et l'importun est éjecté.)
Le courrier électronique n'est pas toujours nécessaire, surtout quand l'information utile à ce processus est largement disséminée dans les pages du Wiktionnaire par la personne en cause. Les oreilles échauffées (au sens figuré, car c'est plutôt par les yeux qu'entre l'information) transmettent simultanément leur chaleur à de nombreux cerveaux et la décision finit par s'imposer d'elle même. --Pjacquot 2 octobre 2010 à 05:08 (UTC)
Gardez vos « {{SIC}} » pour vous et monAmi, car visiblement, çé-t-un sujet que vous ne maîtrizé pas, ni à priori, ni à posteriori, ni même à fortiori. --Budelberger 2 octobre 2010 à 11:29 (UTC).
Le Wiktionnaire est jeune, mais il a quand même quelques années derrière lui, et il y en a beaucoup d'autres, dans d'autres langues. Tous les sujets, ou pratiquement, ont été discutés, souvent plusieurs fois. D'une façon générale, il y a des raisons aux façons de faire actuelles. Certaines choses doivent être améliorées, rediscutées, mais il ne faut pas qu'un nouveau venu qui n'a forcément pas conscience de tout ça se sente vexé parce qu'on ne se précipite pas pour adopter ses impressions. De toutes façons, critiquer les autres n'est jamais la bonne façon de procéder sur un wiki. Lmaltier 2 octobre 2010 à 05:43 (UTC)
Revenir à la page « femme de journée ».