Différences entre les versions de « bered »

8 octets supprimés ,  il y a 11 mois
== {{langue|br}} ==
=== {{S|étymologie}} ===
: Issu du {{étyl|xbm|br|bezret}}{{R|CATH}}, composé de ''{{lien|bez|br}}'' «&nbsp;tombe&nbsp;» et d’un {{recons|lang-mot-vedette=br|rot}}, issucroisé avec dule {{étyl|obt|br|ret}}, ''{{lien|rit|obt}}'' « gué »<ref>{{R:Deshayes|p=107}}.</ref>.
: Le deuxième élément (''rot'') est issu du {{étyl|proto-celtique|br}} {{recons|lang-mot-vedette=br|rātis|proto-celtique}} « mur, murailles ; fort », tiré de l’{{étyl|ine-pie|br}} {{recons|lang-mot-vedette=br|h₂rh₃-ti-|ine-pie}}, déverbal de {{recons|lang-mot-vedette=br|h₂erh₃-|ine-pie|sens=labourer}}, d’où le termeverbe ''{{lien|arat|br}}'' en breton<ref>Ranko {{pcR:Matasovic|Matasovićp=139–140}}, ''Etymological Dictionary of Proto-Celtic'', Leyde, Brill, 2009, pages 139–140.</ref>.
: Apparenté au gallois ''{{lien|beddrod|cy}}'' «&nbsp;cimetière&nbsp; tombeau », au cornique ''{{lien|bedhros|cy}}'' « tombeau, cimetière » et au vieil irlandais ''{{lien|ráith|sga}}'' « levée de terre, motte, fort ». Pokorny rapprochera du latin ''{{lien|pratum|la}}'' « prairie »<ref>Julius {{pc|Pokorny}}, ''Indogermanisches etymologisches Wörterbuch'', Tübingen–Berne–Munich, A. Francke, 1957/1969, page 843.</ref>.
 
=== {{S|nom|br|num=1}} ===