aérodynamique

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Provient du grec aerios (qui concerne l'air) et dynamis (force).
 Dérivé de dynamique, avec le préfixe aéro-.

Adjectif Modifier

 
Un prototype de catamaran particulièrement aérodynamique (2).

aérodynamique \a.e.ʁɔ.di.na.mik\

  1. Relatif à l’aérodynamique (la science).
    • Nous pourrions envisager d’inclure dans notre programme une phase de calcul du moment aérodynamique total. — (Association technique maritime et aéronautique, Bulletin de l’Association technique maritime et aéronautique: Numéro 83, 1983)
  2. Qui réduit au maximum sa traînée en parlant d’un objet, animé ou non.
    • Deux ans après avoir décroché le bronze lors des championnats du monde de Bad Gastein, en Autriche, Jean Vuarnet avait donc été sacré champion olympique à Squaw Valley (Etats-Unis). Le descendeur français est notamment célèbre pour avoir inventé la position aérodynamique de l’œuf. — (Ski : Jean Vuarnet est décédé sur bfmtv.com, 2 janvier 2017)

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

 
Un avion vu par le prisme de l'aérodynamique.

aérodynamique \a.e.ʁɔ.di.na.mik\ féminin (pluriel à préciser)

  1. Partie de la physique qui étudie les lois et les mouvements des gaz.
    • Aérodynamique.
      C’est la science qui s’occupe de rechercher l’effet produit par le déplacement des corps dans l’air ou par le déplacement de l’air autour de corps immobiles. L’expérience montre que les résultats sont les mêmes dans les deux cas. Dans tout ce qui suivra, nous ne considérerons donc que le déplacement, l’un par rapport à l’autre, du corps et de l’air.
      — (A. Desaleux, Cours d'aviation destiné aux élèves-pilotes et mécaniciens, Gauthier-Villars, Paris, 1925, page 2)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

\a.e.ʁɔ.di.na.mik\

Voir aussiModifier

RéférencesModifier