Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

dérivé de traîner avec le suffixe -ée.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
traînée traînées
\tʁe.ne\
ou \tʁɛ.ne\

traînée \tʁe.ne\ féminin

  1. Petite quantité de certaines matières, telles que le blé, la farine, le plâtre, la poudre, répandues en longueur sur le sol.
    • La culture du bouillon est ensemencée sur un tube de gélose; vingt-quatre heures après, on voit des traînées de coli, semées de colonies rondes de staphylocoques. — (Comptes rendus des séances de la Société de biologie de Paris, volume 51, page 572, Masson, 1899)
    • Le sac de plâtre s’est troué et a fait une longue traînée sur le chemin.
    • Une traînée de sang.
  2. (Par analogie) Trace.
    • Les étoiles filantes laissent derrière elles une traînée de lumière.
  3. (Chasse) Trace qu’on fait avec des morceaux de charogne, pour attirer un loup dans le piège par l’odeur.
    • Les vieux loups ne se prennent pas à la traînée.
  4. (Pêche) Sorte de ligne de fond.
  5. (Populaire) (Injurieux) Salope, prostituée.
    • Et mes garçons, qui n’auraient plus été à l’école ! Et la mère, obligée de vivre au milieu d’un tas de traînées !… — (Alphonse Daudet, Monologue à bord, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 145.)
    • Les petites traînées du boulevard cherchaient à noyer leur tristesse dans l’éther. — (Francis Carco, Jésus-la-Caille, Deuxième partie, ch. III, Le Mercure de France, Paris, 1914)
  6. (Physique) En mécanique des fluides, force qui s’oppose au mouvement d’un corps dans un liquide ou un gaz.

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe traîner
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
traînée

traînée \tʁe.ne\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe traîner.

Variantes orthographiquesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • traînée sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier