Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin pŭlvĕrem, accusatif de pŭlvis (« poussière », « sable », « poudre ») dont sont issus les mots savant relatifs à la poudre comme pulvériser.
(ca. 1100) puldre.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
poudre poudres
\pudʁ\
 
Un bol contenant de la poudre de cacao (sens 1).
 
Poudre à lessiver (sens 2).
 
De la poudre à canon (sens 5).

poudre \pudʁ\ féminin

  1. Substance solide broyée ou pilée.
    • Avant de servir au tannage des cuirs, l’écorce de chêne est hachée mécaniquement ou à la main, puis réduite entre des meules en une poudre grossière qui prend le nom de tan. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, p. 175)
    • La poudre de quinquina mélangée de chaux, est agitée avec des huiles lourdes de pétrole qui dissolvent la quinine. — (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
    • Ainsi, qui voulait inventer la poudre, devait élaborer des blocs solides. Et puis, quelle poudre au juste ? Il y avait de la poudre à canon, de la poudre à lever, de la poudre pectorale, de la poudre à récurer ou encore de la poudre de tripoli, selon ce que chacun des inventeurs avait moulu. — (Kurt Schwitters, Auguste Bolte, 1922 ; traduit de l’allemand par Robert Valançay, 1967, page 50)
    • Les paysans n'utilisaient que fort peu d'engrais chimiques; ils fumaient leurs champs et purinaient leurs prairies, semaient parfois des cendres, de la scorie, de la chaux ou de la poudre d'os. — (Armand Maillard, Raconte encore, Grand-père!, Éditions La Sarine, 1998, p. 55)
    • Poudre impalpable, poudre si déliée qu’on ne la sent presque pas sous le doigt.
    • Poudre de diamants, diamant broyé dont on se sert pour tailler les diamants.
    • Poudre d’or, or en petites parcelles.
  2. Produit pulvérisé dont on se sert en parfumerie et en médecine.
    • Base d’une sorte de médecine coranique, la graine de nigelle, elle aussi recommandée par un hadith (une parole rapportée) du Prophète et réputée soulager les maux les plus divers, se décline en poudre ou en huile essentielle. — (Bernadette Sauvaget, Halal est grand, dans Libération, des 8 et 9 janvier 2011)
    • Poudre dentifrice.
    • Poudre à lessiver.
  3. Sable dont on saupoudre l’écriture pour la sécher.
  4. Amidon ou du riz pulvérisé dont on se sert pour la toilette.
    • Poudre d’amidon.
    • Mettre de la poudre.
    • Boîte à poudre.
    • Un œil de poudre, un soupçon de poudre, une légère couche de poudre.
  5. Mélange explosif dont on charge les armes à feu.
    • Les obus sont chargés avec une poudre spéciale appelée lydite, dont les essais ont donné des résultats terrifiants. — (La France Libre, du 29 août 1898, page 2)
    • Mais au lieu des secours attendus, ses habitants ne reçurent de Joseph I que l'ordre de l'évacuer. Ils obéirent malgré eux, mais non sans avoir encloué leur artillerie et mis le feu à leurs maisons et aux poudres. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 148)
    • Alors il inclina le goulot vers la feuille de papier blanc et une pincée de poudre noire en sortit. Je m'approchai, hypnotisé… C'était donc ça, la poudre, la terrible substance qui avait tué tant de bêtes et tant d'hommes, qui avait fait sauter tant de maisons, et qui avait lancé Napoléon jusqu'en Russie… On aurait dit du charbon pilé, rien de plus… — (Marcel Pagnol, La gloire de mon père, 1957, collection Le Livre de Poche, pages 239-240.)
    • […] quand on vient de défourailler, il subsiste des molécules de poudre sur les doigts. — (San Antonio, Trempe ton pain dans la soupe, S-A 173, Fleuve Noir, 1999).
    • Chaque canonnier était à sa place : l’un tenait une longue louche, un autre un boutefeu en bois et une grande bougie incandescente, prêt à allumer la poudre, […]. — (C.-J. Sansom, Corruption, Place Des Éditeurs, 2011)
  6. Propulseur de fusée.
  7. Fin duvet produit par certaines espèces d’oiseaux et se présentant un peu comme des pellicules
    • Tous les perroquets produisent de la poudre.
    • Tirer sa poudre aux moineaux.
  8. (Vieilli) Poussière.
    • Dieu a dit au premier homme : Tu es poudre, et tu retourneras en poudre. Il ne s’emploie guère en ce sens que par affectation ou dans le style biblique, Poussière seul est maintenant usité.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe poudrer
Indicatif Présent je poudre
il/elle/on poudre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je poudre
qu’il/elle/on poudre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
poudre

poudre \pudʁ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de poudrer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de poudrer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de poudrer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de poudrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de poudrer.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • poudre sur l’encyclopédie Wikipédia  

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Moyen françaisModifier

Nom commun 1 Modifier

poudre \Prononciation ?\ féminin

  1. Poudre.

Nom commun 2Modifier

poudre \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de poutre.

RéférencesModifier