Voir aussi : mélangé, mêlange

Français modifier

Étymologie modifier

(XVIe siècle)[1] Dérivé de mêler, avec le suffixe -ange[2], en ancien français meslinge[1][2].

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
mélange mélanges
\me.lɑ̃ʒ\

mélange \me.lɑ̃ʒ\ masculin

  1. Action de mélanger ou résultat de cette action.
    • Sa spécialité consistait à scier les dés et à les piper. Il m’expliqua l’opération, car achetant lui-même l’ivoire, il le débitait en petits cubes dont il forait certains côtés pour les bourrer de plomb, en ayant soin de reboucher ensuite les trous à l’aide d’un mélange de poudre d’os et de sécotine. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Mais nous ne verrons rien dans une pareille phrase qu’un mélange de mépris, d’insulte, de suffisance bourgeoise. — (Paul Nizan, Les chiens de garde, 1932)
    • Dans la pratique il est difficile de préciser les points de coagulation d’un mélange aussi complexe que la crème anglaise, par exemple. — (Henri Dupin, Alimentation et nutrition humaines, page 185, ESF Éditeur, 1992)
  2. Personnes réunies confusément.
    • Les tribus, dites actuellement arabes, résultent du mélange des Beni-Hassan ou Hassan, plus récemment arrivés dans le pays, avec les Zenaga qui y étaient établis plus anciennement. — (Louis Frèrejean, Mauritanie 1903-1911. Mémoires de randonnées et de guerre au pays des Beidanes, éditeur scientifique : Centre d'études sur l'histoire du Sahara (Paris) & Geneviève Désiré-Vuillemin, Paris : Karthala, 1995)
    • Un mélange de toute sorte de gens.
  3. (Sens figuré) Union de qualités de conditions, d’affaires différentes.
    • Un mélange de biens et de maux.
    • La vie est un mélange d’événements heureux et malheureux.
    • Un bonheur sans mélange, Un bonheur qui n’est troublé, interrompu par aucun événement fâcheux.
  4. (Au pluriel) Titre de certains recueils composés de pièces de prose ou de poésie, de petits ouvrages sur différents sujets.
    • Mélanges de littérature.
    • Mélanges littéraires, historiques, philosophiques.
  5. Titre qu’on donne quelquefois, dans les publications périodiques, à une réunion d’articles sur des objets variés. Il se dit aussi d’un ouvrage composé de plusieurs articles réunis en volume et écrits par les amis et les disciples d’un maître à l’occasion d’un anniversaire, d’un cinquantenaire, etc. On donne ce même titre, dans les catalogues de livres, à la partie qui comprend les ouvrages qu’on n’a pu classer dans les autres divisions.
  6. (Chimie) Ensemble de substances de natures différentes (contraire de corps pur).
    • Proust donne un critère expérimental pour distinguer les corps purs des mélanges, c'est l’invariabilité de leur composition élémentaire quantitative. Il l’appelle pondus naturae, loi naturelle, une expression déjà utilisée par Stahl (1723). — (Louis-Joseph Proust (1754-1826) était-il pharmacien ? publié dans Revue d'Histoire de la Pharmacie, 1999, page 77)
    • Ce point doit donc être plutôt nommé « perte de cristallinité » : il ne correspond pas stricto sensu à la fusion du saccharose, mais à la fusion d’un mélange de composés formés par les sucres de base et leurs produits de décomposition. — (Hervé This, Quand le sucre fond, Pour la Science, 25 mars 2011)
    • Qu’indiquent de nouvelles études sur le comportement du mélange hydrogène-hélium à très hautes pression et température ? — (Stéphane Fay , Des pluies d'hélium sur Saturne ?, Pour la Science, 22 février 2009)
    • L’air sec est un mélange de gaz contenant principalement de l’azote, de l’oxygène, de l’argon, du gaz carbonique et, en très faibles quantités, d’autres gaz, néon, ou hélium. — (Sabine Rode, Séparations thermiques en génie des procédés - Distillation, air humide, séchage, 2021)
  7. (En particulier) Carburant constitué d’essence et d’huile utilisée dans les anciennes mobylettes.
    • On prépare ce que l’on appelle du mélange en fonction des préconisations des constructeurs de moteurs. — (Se former aux métiers du paysage, de la forêt et de la nature, 2009)
    • Les machines utilisant du mélange sont : débroussailleuses, taille-haies, souffleur. Les machines utilisant de l’essence sont tondeuse tractée et certaines autoportées. — (Denis Koch, Moniteur d’atelier d’un usager vieillissant en espaces verts, 2022)
  8. (Science-fiction) Épice/drogue fabuleuse dans le livre de science-fiction Dune de Frank Herbert qui augmente notamment l’espérance de vie en bonne santé, donne du goût aux aliments et améliore la conscience.

Synonymes modifier

Apparentés étymologiques modifier

Dérivés modifier

Hyponymes modifier

Traductions modifier

Traductions à trier modifier

Forme de verbe modifier

Voir la conjugaison du verbe mélanger
Indicatif Présent je mélange
il/elle/on mélange
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je mélange
qu’il/elle/on mélange
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
mélange

mélange \me.lɑ̃ʒ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de mélanger.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de mélanger.
    • Les sables sont les matières que l’on mélange le plus habituellement à la chaux pour former les mortiers ; ils doivent être rudes au toucher et crier quand on les serre dans la main. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 21)
    • La plainte psychoémotionnelle se mélange au ralentissement physiologique. — (Marie Borrel, Le guide Hachette anti-âge, 2011)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de mélanger.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de mélanger.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de mélanger.

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

  • mélange sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références modifier