Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin periodicus.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
périodique périodiques
\pe.ʁjɔ.dik\

périodique \pe.ʁjɔ.dik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui revient régulièrement dans le temps.
    • Après la dénomination des mois, nous nous sommes occupés des fractions du mois. Nous avons vu que les fractions des mois étant périodiques et revenant trois fois par mois et trente-six fois par an, étaient déjà fort bien nommées décades ou révolution de dix jours; […]. — (Calendrier républicain: décrété par la Convention Nationale, pour la IIIe année de la République française, Paris, 1795, p. 43)
    • La capture des baleinoptères par des procédés modernes a remplacé la tuerie périodique des bandes de marsouins rabattus par les embarcations au fond des baies. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • A partir d'ici, nous étudions principalement le mouvement périodique d'un corps, le satellite artificiel, soumis a l'attraction gravitationnelle de la Terre. — (Michel Capderou, « Satellite en orbite képlérienne », chap. 5 de Satellites : de Kepler au GPS, Springer-Verlag France, 2012, page 137)
  2. (Spécialement) Qualifie un ouvrage ou un écrit qui paraît par livraisons successives, dans des temps fixes et réglés.
    • La presse périodique. — Les revues sont des ouvrages périodiques.
  3. (Mathématiques) Dont la partie décimale peut s’écrire comme la répétition à l’infini d’une suite de chiffres appelée période.
    • Nombre ou fraction périodique.
  4. (Grammaire) Qui abonde en répétitions, qui procède par répétitions.
    • Un style périodique.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
périodique périodiques
\pe.ʁjɔ.dik\

périodique \pe.ʁjɔ.dik\ masculin

  1. (Journalisme) Journal ou revue qui paraît à intervalles réguliers.
    • Le 5 octobre, Tallien ajouta à l’affiche un périodique in-8 bi-hebdomadaire, intitulé également l’Ami des Citoyens, « journal fraternel ». — (Fernand Mitton, La presse française sous la Révolution, le Consulat, l’Empire, Paris : chez Guy Le Prat, 1945, page 59)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

HyponymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

ParonymesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier