Voir aussi : Aphasie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunté au grec ancien ἀφασία, aphasía par Armand Trousseau en 1864.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
aphasie aphasies
\a.fa.zi\

aphasie \a.fa.zi\ féminin

  1. (Médecine) Trouble cognitif affectant l’expression ou la compréhension du langage parlé ou écrit.
    • Travailleur acharné, il [Jean-Martin Charcot] lui arrivait de passer une grande partie de ses nuits à piocher un problème anatomo-pathologique, à construire un schéma, ou dessin figuratif comme celui de « la cloche », par exemple, représentant les diverses formes d’aphasie, et qui lui valut trois mois d’insomnie totale. — (Léon Daudet, Souvenirs littéraires – Devant la douleur, Grasset, 1915, réédition Le Livre de Poche, page 104)
    • […] puis il céda à l’aphasie, s’accota au placard, les bras collés aux cuisses, image vivante de l’animal assailli par un invincible ahurissement. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • Et cela se voit tout aussi bien dans la situation où se trouvent placés les adversaires ou les critiques non réactionnaires du russo-communisme, qui tendent à être réduits à l’aphasie ou à l’alexie.— (Cornélius Castoriadis, Devant la Guerre, Œuvres complètes, Guerre et Théories de la Guerre,volume VI, Éditions du Sandre, page 303)
    • De manière schématique, lorsque l’une des branches de l’artère carotide interne gauche est bouchée par un caillot, le patient présente une aphasie, c’est-à-dire un trouble du langage qui peut prendre de nombreuses formes cliniques. — (Lionel Naccache, Le Nouvel Inconscient : Freud, le Christophe Colomb des neurosciences, Odile Jacob, 2009, page 85)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • aphasie sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier