Étymologie

modifier
Du bas latin archaicus, emprunté au grec ancien ἀρχαϊκός, arkhaïkósἀρχαῖος, arkhaĩos « du début, ancien, vieux » ← ἀρχή, arkhế « début, commencement » ← ἄρχω, árkhô « je suis le premier ».

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
archaïque archaïques
\aʁ.ka.ik\

archaïque \aʁ.ka.ik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui se rapporte à quelque chose d’ancien ou de désuet.
    • […]; ils ne se rendent aucun compte du progrès de nos mœurs ; encore moins soupçonnent-ils que leur pruderie archaïque fait rire jusqu'à ces enfants dont ils prétendent protéger la candeur. — (Anatole Claveau, La Moralomanie, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., page 2)
    • Le Moyen Âge étant un retour aux mœurs des très vieux temps, il était naturel qu'il engendrât de nouveau des idées fort archaïques relatives à la justice, […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.III, Les préjugés contre la violence, 1908, page 136)
    • Un lecteur m'écrit « La prof de français nous a dit qu'il est inutile d'apprendre à conjuguer le passé simple, car c'est un temps archaïque, aujourd'hui complètement inusité ». — (François Cavanna, « Fessons la prof ! » dans Plus je regarde les hommes, plus j'aime les femmes, éd. Albin Michel, 2005)
    • De même qualifier d’archaïque la fidélité aux valeurs fondamentales du socialisme et la reconnaissance de l’histoire de la gauche et de ses luttes c’est l’idéologie dominante. — (Motion pour le congrès de Reims du Parti Socialiste, Un monde d'avance, la Gauche décomplexée, 2008)

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Paronymes

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier