arrière-arrière-petit-fils

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de arrière-petit-fils, avec le préfixe arrière-.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
arrière-arrière-petit-fils arrière-arrière-petits-fils
\a.ʁjɛʁ a.ʁjɛʁ pə.ti.fis\

arrière-arrière-petit-fils \a.ʁjɛʁ a.ʁjɛʁ pə.ti.fis\ masculin (pour une femme, on dit : arrière-arrière-petite-fille)

  1. Fils de l'arrière-petit-fils (ou de l'arrière-petite-fille) par rapport au trisaïeul.
    • Louis XV était arrière-arrière-petit-fils de Louis XIII.
    • De prince en prince, le trône vint au petit-fils du roi Tarsi Berderâs, c’est-à-dire à Radja Zemzoua, petit-fils de Chah Tarsi, arrière-petit-fils de Radja Dermanous, arrière-arrière-petit-fils de Radja Ardéchir Babégan, fils lui-même de Radja Koudar Zakouhon, petit-fils de Radja Amtabous, arrière-petit-fils de Radja Sabour, arrière-arrière-petit-fils de Radja Aftas, fils de Radja Arstoun-Chac, fils du roi Iskender Dhou(l-Qarneïn. — (Bibliothèque orientale elzévirienne, 1875 → lire en ligne)
    • Je suis Mabar fils de Kazga petit-fils de Hawdjelin arrière-petit-fils de Batama arrière-arrière-petit-fils de Zulloved arrière-arrière-arrière-petit-fils de Vlamawo arrière-arrière-arrière-arrière-petit-fils de Tadowutumehoy ... — (La voix du silence. Abdias Mabar Kazga · 2019. → lire en ligne)

HyperonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier