Voir aussi : Astérié, astérié

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin asteria dérivé de aster (« étoile »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
astérie astéries
\as.te.ʁi\
 
Une astérie. (1)
 
Astéries.

astérie \as.te.ʁi\ féminin

  1. Nom savant de l’étoile de mer.
    • Sur les côtes de la Bretagne et de l’Anjou, Bernard de Jussieu et Guettard mirent en pièces à l’envi actinies et astéries. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
    • Les types euryhalins les plus parfaits peuvent être l’Épinoche ou l’Anguille ; des types nettement sténohalins sont par exemple les Oursins, les Astéries, les Comalules, les Poulpes, les Seiches, qui périssent rapidement pour une minime dessalure.— (Marcel Prenant, La biologie des estuaires publié dans le Bulletin mensuel de l’Association française pour l’avancement des sciences, p.408 , novembre 1931)
  2. (Physique) Rayons en forme d’étoile que représentent certains minéraux par réfraction de la lumière.

SynonymesModifier

Rayon en forme d’étoile (2)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   astérie figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : saphir, rubis.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • astérie sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnagrammesModifier