Ouvrir le menu principal
Voir aussi : Etoile, Étoile, étoilé

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin stella (« étoile ») devenu *stēla en gallo-roman puis esteile, estoile en ancien français.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
étoile étoiles
\e.twal\
 
Étoile sur fond étoilé (corps céleste)
 
Étoiles de notation
 
Armoiries avec une étoile (sens héraldique)

étoile \e.twal\ féminin

  1. (Astronomie) Corps céleste brillant, ou ayant brillé, de sa propre lumière.
    • Au jour tombant, il […] prenait un repas frugal à la clarté de la lune, ou à la lueur des étoiles. — (Joachim Heinrich Campe, Le Nouveau Robinson, vol. 1, Le Prieur à Paris, 6e éd., 1812, p. 339)
    • La nuit était sombre, pas une étoile ne brillait au ciel, des nuages lourds et chargés de pluie glissaient au-dessus de la tête de nos voyageurs […] — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Quelques étoiles à présent perçaient la voûte bleue, et dans l’est le disque de la lune apparut. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 97 de l’éd. de 1921)
    • Tentons de saisir l’énormité des distances impliquées. Il y a environ 200 milliards d’étoiles dans notre galaxie qui a un diamètre de 100 000 années-lumière. — (Louis Dubé, Tourisme interstellaire envahissant, dans Le Québec sceptique, n°70, automne 2009, p. 33)
  2. Forme géométrique composée de branches, comme et .
    • Il existe une étoile à douze branches dans la culture islamique.
  3. Astérisque, symbole « * », présent sur les claviers d’ordinateur, de téléphone portable, etc.
    • L’utilisateur composant ce numéro est invité à taper étoile, puis les deux codes d’accès.
  4. Signe, pouvant être répété, indiquant la qualité, l’aspect positif de quelque chose. On trouve parfois des demi-étoiles qui désignent des points intermédiaires. —(En particulier) Symbole établissant une échelle de notation et de classification hôtelière et gastronomique par le Guide Michelin, se retrouvant sur la signalétique des établissements concernés.
    • En France, les hôtels cinq étoiles sont peu nombreux.
    • Un cognac à trois étoiles.
    • Au Guide Michelin de 1933, la Mère Brazier est la première femme qui a obtenu trois étoiles pour son restaurant.
  5. (Figuré) Grade le plus haut de certaines hiérarchies, plus particulièrement en danse classique.
    • Les premiers danseurs peuvent devenir étoile.
  6. (Figuré) Personne ayant un rayonnement par son talent, sa notoriété.
    • C’est une étoile montante du cinéma français.
    • Les étoiles du Théâtre-Italien vont à la répétition — en voiture. — (Alfred Delvau, Les Heures parisiennes, 1865)
  7. (Pyrotechnie) Pièce d’artifice qui imite, dans les airs, l’éclat d’une étoile.
    • Une bombe remplie d’étoiles.
  8. (Élevage) Marque blanche sur le front, en parlant des chevaux ou des bœufs.
    • […] : le grand vizir vient de m'envoyer un joli cheval tout harnaché à l'arabe. C'est un étalon barbe, pas grand, mais bien formé et bien musclé, un alezan étoile de blanc au front, dont la robe dorée, la queue et la crinière blondes, longues et fournies, reluisent au soleil. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 112)
  9. (Architecture) Fortin à quatre, cinq ou six angles saillants.
  10. (Héraldique) Meuble représentant l’astre céleste dans les armoiries. Elle est généralement représentées à cinq branches (quand le nombre diffère, on doit le blasonner) avec une pointe dirigée vers le chef, sinon on doit préciser l’orientation.
    • De gueules à l’étoile d’argent, qui est de la commune Étoile du Jura → voir illustration « armoiries avec une étoile »

SynonymesModifier

Corps céleste brillant (sens 1) :

Astérisque (sens 3) :

Personne ayant un rayonnement (sens 6) :

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

HyponymesModifier

Forme géométrique :

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   étoile figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : astronomie, neige.

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Conjugaison du verbe étoiler
Indicatif Présent j’étoile
il/elle/on étoile
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’étoile
qu’il/elle/on étoile
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
étoile

étoile \e.twal\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de étoiler.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de étoiler.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de étoiler.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de étoiler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de étoiler.

PrononciationModifier

  • \e.twal\
  • France : écouter « étoile [e.twal] »
  • (Région à préciser) : écouter « étoile [e.twal] »
  • France : écouter « étoile »
  • France (Massy) : écouter « étoile »
  • France (Paris) : écouter « étoile »

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier