FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De bredaiche (XVIe siècle), emprunté de l’italien bardassa, lui-même de l’arabe بردج, bardaj (« captif, esclave »)[1][2].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bardache bardaches
\baʁ.daːʃ\

bardache \baʁ.daːʃ\ masculin

  1. Homme-femme au statut spécifique dans les communautés amérindiennes.
    • Il y a, chez toutes les nations indiennes de l’Amérique septentrionale, des hommes-femmes que les Canadiens appellent bardaches, et qui sont connus, chez les Mandans, sous le nom de Mih-Decké. Ce sont des hommes qui s’habillent en femmes et se livrent à toutes les occupations de celles-ci. — (Maximilian de Wied-Neuwied, Voyage dans l’intérieur de l’Amérique du Nord, 1841, Paris, Arthus Bertrand Éditeur)
  2. (Désuet) Homosexuel passif, giton.
    • L’auteur nous dépeint les escaliers du Vatican encombrés de bardaches qui montent et qui descendent, et la place Navone remplie de courtisanes qui se lamentent de ne plus trouver pratique. — (Roger Peyrefitte, Les clés de saint Pierre, 3e partie, chap. VIII, Flammarion, Paris, 1955, page 246)
NotesModifier
  • Le terme bardache en Amérique du Nord (sens 1) est considérée comme péjoratif depuis les années 1990 et les personnes s’en définissant préfèrent les termes bispirituel et bispiritualité[3].

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

Sens 1
Sens 2

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier