Voir aussi : Belote, beloté

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1915)[1] Origine inconnue. L’hypothèse selon laquelle un dénommé F. Belot aurait donné son nom au jeu n’est pas assurée[2]. Le mot pourrait provenir de « bel atout » ou bien du nom « belle ».

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
belote belotes
\bə.lɔt\

belote \bə.lɔt\ féminin

  1. (Cartes à jouer) Paire formée du roi et de la dame d’atout d’un jeu de trente-deux cartes.
    • La belote vaut 20 points et se compose des « roi et dame » d’atout. — (Gérard Linden, La boule de fort par noms et par mots, aux Éditions Cheminements, 2007, page 51)
    • On entendait le bruit des cartes jetées sèchement sur la nappe en plastique et les annonces qui égrainaient le temps : « Tierce ! » « Belote ! » « Et dix de der ». — (Rémi Devallière, L’esprit d’Hoëdic : Une enquête du Commissaire Anconi, aux Editions Alain Bargain, 2017)
  2. Première carte jouée de la paire ci-dessus.
    • Des hommes jouent aux cartes. Ils boivent du pastis. Ils hurlent : « Carré ! Tierce ! Belote ! Rebelote ! Dix de der ! » Comme ambiance là-dedans, c’est un carnaval de Rio. — (Calixthe Beyala, Maman a un amant, chez Albin Michel, 2012)
  3. (Par métonymie) Jeu de cartes qui se pratique autour de la paire ci-dessus.
    • Des joueurs de belote, assis au fond d'une buvette, comptaient leurs points parmi les rires, les plaisanteries, les bourrades, […]. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • La Belote figure parmi les jeux les plus populaires de notre temps. […]. Elle inspira même chansonniers et revuistes, et l'extraordinaire faveur dont elle jouit ne paraît guère prête de s’éteindre. — (Frans Gerver, Le guide Marabout de Tous les Jeux de Cartes, Verviers : Gérard & C°, 1966, page 51)
    • Le bibiche et les jeux de billes des garçons, le jeu de canon pour tous, la pétanque et la belote pour les adultes, sont les divertissements les plus courants chez les Caldoches… — (Le mémorial Calédonien, tome 10 (1988-1998), dirigé par Philippe Godard, Éditions d'Art Calédoniennes/ Planète Memo, 1998)
    • Charlot, Mimile et Paulo tapaient une belote en fumant comme des malades, en ce temps-là le tabac ne donnait pas le cancer et une hirondelle faisait le printemps. — (François Cavanna, Lune de miel, Gallimard, 2011, collection Folio, page 139)
    • Ensemble, ils jouaient à la belote ou aux petits chevaux. Quand il y avait la foire aux Tuileries, ils y passaient des heures. — (Amélie Nothomb, Riquet à la houppe, Éditions Albin Michel, 2016)

DérivésModifier

HyponymesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe beloter
Indicatif Présent je belote
il/elle/on belote
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je belote
qu’il/elle/on belote
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
belote

belote \bə.lɔt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de beloter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de beloter.
    • Pour le moment, on belote. — (Georges Vidal, Tension de famille, 1965)
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de beloter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de beloter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de beloter.

Interjection Modifier

  1. Au jeu de la belote, annonce faite par un joueur qui possède le roi et la dame d’atout au moment où il joue la première de ces deux cartes.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Gaspillage de forces, L’Homme libre, Paris, 2 novembre 1915, p. 1
  2. « belote », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage

Voir aussiModifier

  • belote sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • belote sur l’encyclopédie Vikidia  
  • La belote dans la bibliothèque Wikilivres  

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français belote.

Nom commun Modifier

belote \Prononciation ?\

  1. (Indénombrable) Belote