Français modifier

Étymologie modifier

Dérivé de bon, avec le suffixe -ment.

Adverbe modifier

bonnement \bɔn.mɑ̃\

  1. (Familier) De bonne foi ; naïvement ; avec simplicité.
    • Et tandis que le Roi Pausole demandait bonnement au fermier ses prévisions sur la récolte et les cours du marché au grain, […] — (Pierre Louÿs, Les aventures du roi Pausole, 1901)
    • Entre le père et le fils, je m’interpose bonnement, par désir de silence et de calme plutôt que dans l’espoir d’arranger les choses, et mon bizarre beau-fils semble m’en savoir gré parfois. — (Colette, La Retraite sentimentale, 1907)
    • Contente d’avoir trouvé quelqu’un pour l’écouter jusqu’au bout, elle dévisagea bonnement Francine. — (Ernest Pérochon, Les Gardiennes, 1924, réédition Les Moissons, 2021, page 237)

Dérivés modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Références modifier