FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français brouet.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
brouet brouets
\bʁu.ɛ\

brouet \bʁu.ɛ\ masculin

  1. (Cuisine) (Vieilli) Bouillon, aliment semi-liquide de l'Antiquité et de l'ancienne France.
    • Brouet noir, mets simple et grossier des anciens Spartiates.
    • Le galant pour toute besogne,
      Avait un brouet clair ; il vivait chichement.
      Ce brouet fut par lui servi sur une assiette :
      La Cigogne au long bec n’en put attraper miette.
      — (Jean de La Fontaine, Fables, Le Renard et la Cigogne)
    • Je me demande ce que nous faisons ici, se lamentait pour la centième fois Tom Wills, en repoussant l'odieux brouet aux féveroles que l'on venait de leur servir sous le nom pompeux d'irish stew. — (Jean Ray, Harry Dickson, Les Gardiens du gouffre, 1932)
  2. (Par extension) Sorte de mauvais ragoût, aliment détestable et peu consistant.
    • S'en aller en brouet d'andouilles, n'aboutir à rien de précis.
    • Tous les officiers de la garnison se trouvaient désormais réunis, à l’exception de leurs camarades mariés, occupés à déguster chez eux les joies du brouet familial. — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 208.)
    • Ils avaient dîné d’un infâme brouet : quand Mortensen avait vu arriver la bouffe, il avait immédiatement pensé à de la nourriture pour chiens ou pour chats. — (Patrick Bard, L’Attrapeur d’ombres, 2015)
  3. Quelque chose de très mauvaise qualité.
    • Un clip à étage, avec ascenseur-suppositoire de synthèse et, en accompagnement, un infâme brouet sonore musical. — (L'Événement du jeudi, 1998)
    • Les composants du précipité de Mai commencent à réagir ; les ingrédients de l'indigeste brouet qui sera bientôt servi au pouvoir mijotent. Tout se met en place sous les yeux des autorités incrédules. — (Georges Buisson, L'Ennemi, Grasset, 2019, p. 72)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux-francique, apparenté à bruir (« bruler ») ; Brühe (« bouillon ») en allemand, brodo (« bouillon ») en italien, broth (« bouillon ») en anglais, berv, birviñ (« bouillon, bouillir ») en breton.

Nom commun Modifier

brouet \Prononciation ?\ masculin

  1. Brouet.
    • Et bien se gart qu'ele ne moille
      Ses dois en broez jusqu'as jointes.
      — (Roman de la Rose, XIIIe s.)

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier