FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du néerlandais kajuit.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cahute cahutes
\ka.yt\

cahute \ka.yt\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. Petite loge, hutte, cabane, maisonnette.
    • De loin en loin, quelque fauve berger accroupi gardant des troupeaux de moutons noirs, quelque cahute dans le goût des wigwams des Indiens : c’est un spectacle fort lugubre et fort peu récréatif. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Ce n’était pas la première fois que la tempête les surprenait ainsi, à quelques centaines de milles des forts de la Compagnie, sans qu’ils eussent une hutte d’Esquimaux ou une cahute d’Indien pour abriter leur tête. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • […], et dans une de ces cahutes de huit à dix pieds carrés, d’un mètre de haut, couche toute une famille, père et mère, filles et garçons, nièces et neveux, […]. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • Il se dirigea vers l’une des cahutes qu’il jugea devoir être une boutique d’épicerie. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 384 de l’éd. de 1921)
    • L’unique bénéficiaire de ce système vexatoire est un Chinois qui a installé sa cahute dans un des coins du hangar : il détient le monopole de la vente de sandwichs et de café aux passagers qui choisissent easyJet plutôt que El Al. — (Alexandre Friederich, easyJet, français de Suisse, 2014, pages 86-87)

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

PicardModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

cahute \ka.yt\ féminin

  1. (Architecture) Maison.

SynonymesModifier

RéférencesModifier