Étymologie

modifier
(Date à préciser) Dérivé de carder, avec le suffixe -euse.

Attestations historiques

modifier
  • (XVIIIe siècle) A l’occasion de cette réflexion, nous ne croyons pas trop déplaire au lecteur en lui donnant ici la liste des principales professions nommées par Restif et figurées par Binet, dans les Contemporaines du commun et dans les Contemporaines par gradation. Plusieurs de ces professions n’existent plus aujourd’hui. […] Cardeuse — (Jules Assézat dans Nicolas Edme Restif de La Bretonne, Les Contemporaines, tome 2, Alphonse Lemerre, Paris, 1876, page 272-275)

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
cardeuse cardeuses
\kaʁ.døz\
 
Une cardeuse (2)

cardeuse \kaʁ.døz\ féminin (pour un homme, on dit : cardeur)

  1. (Métier) Ouvrière qui carde.
    • — Ma mère était cardeuse de matelas et, à cette époque-là, on défaisait la laine à la main ; c’était mon ouvrage, dès six ans, quand on commence à devenir raisonnable… Dame, on en boulotte de la poussière ! et puis, n’est-ce pas les gens ne font guère carder les matelas qu’après un décès ; en v’là de la mauvaise poussière ! car il y a poussière et poussière, mais celle-là c’est rudement de la mauvaise. J’en ai-t-y attrapé des drôles de maladies ! — (Léon Frapié, La Maternelle, 1908 (1re édition 1904), page 188)
  2. (Technologie) Machine servant au cardage.
    • Comme Baptiste franchissait le seuil de l’usine, le boucan des cardeuses le cueillit, les bobines dansaient la gigue. — (Jean-Louis Perrier, L’aube des cendres, 2011)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier