chamarrer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dénominal de chamarre.

Verbe Modifier

chamarrer \ʃa.ma.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Parer d’un assemblage de couleurs éclatantes et mal assorties
    • Vous seriez surpris aussi de la quantité d’assurances contre l’incendie qui chamarrent les façades des maisons, surtout dans un pays où il n’y a pas de cheminées et où l’on ne fait jamais de feu. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Les uns écrasent leur pinceau dégouttant de rouge sur le nez d'un souverain, d'autres chamarrent de couleurs voyantes les robes des princesses. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • Au pied des pruniers, le long du chemin, poussaient, au printemps, tout un ensemble de violettes, de boutons d’or, de valérianes et de pattes de groles, qui chamarraient délicieusement le fossé, formant avec ces couleurs parsemées, une sorte de tableau impressionniste. — (Geneviève Proust-Bouffard, Fille de la terre, Geste éditions, 2004, page 114)
  2. (Figuré) Couvrir de nombreuses décorations.

DérivésModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier