cholestérol

Voir aussi : cholesterol

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1929) Du grec ancien χολή, kholê (« bile »), στερρός, sterros (« ferme ») et -ol. Avec le suffixe -ine, le mot cholestérine date de 1816 : « Je nommerai cholestérine... la substance cristallisée dans les calculs biliaires humains » — (Michel-Eugène Chevreul, Annales de chimie et physique).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cholestérol cholestérols
\kɔ.lɛs.te.ʁɔl\

cholestérol \kɔ.lɛs.te.ʁɔl\ masculin

  1. (Biochimie) Lipide de la famille des stérols qui joue un rôle central dans de nombreux processus biochimiques.
    • Sur des rats carencés et héméralopes, Yozo Sujita a constaté l’altération lipoïdique de l’épithélium pigmentaire rétinien, caractérisée entre autres lésions par l'amas d’esters de cholestérol, les cellules atteintes de stéatose apparaissant remplies de substances lipidiques. — (Archives d'ophtalmologie, vol. 52, Éditions G. Steinheil, 1935, p. 733)
    • Classe la plus ancienne, les résines empêchent l’absorption intestinale du cholestérol. — (Nathalie Breuleux-Jacquesson, Dites non au cholestérol : un cholestérol plus bas naturellement, c’est possible !, 2005)
    • On a dans son assiette une réalité plantureuse, raisonnable toutefois. Mais c’est dans la tête que la bonde est lâchée, et que le cholestérol déferle avec un rire sardonique. — ( Philippe Delerm, La sieste assassinée, Gallimard, coll. Folio, 2001, p. 74.)
    • […], je suis monté à cent trente-quatre kilos, et quand on m'a averti que je cumulais tous les facteurs de risque, tabac, cholestérol, obésité et tout le tintouin, j'ai fait ce que je ne conseille à personne de faire, sous aucun prétexte : je me suis fait poser un anneau gastrique. — (Xavier Bosch, Quelqu'un comme toi, traduit de l'espagnol par Marie Vila Casas, éd. Robert Laffont, 2016, chap. 6)

Apparentés étymologiquesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier