FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1954)[1] Dénominal de code[1] ou de l’anglais to code attesté en tant que verbe dès 1815[2] et qui, avec le développement de l’informatique prend le sens de « programmer, écrire le code d'un programme informatique », en 1947[2].

Verbe Modifier

coder \kɔ.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Transcrire un texte, une information dans une écriture faite de signes prédéfinis.
  2. (Biologie) Reproduire par voie biochimique.
    • La variation d’un seul acide aminé dans le gène qui code pour l’enzyme COMT, un médiateur qui métabolise la dopamine et la noradrénaline, produit une différence suffisamment importante dans cette enzyme pour modifier la résistance à la douleur et de là influer sur le courage d’une personne. — (La démagogie est-elle génétique ?, dans Le Québec sceptique, n°58, page 17, automne 2005)
    • Le virus myxomateux (VM) est un poxvirus à spectre d’hôte très étroit, agent de la myxomatose du lapin européen, il code pour de nombreux facteurs de pathogénicité, capables de moduler la réponse de l’hôte. — (Frédérique Bellanger, Implication de la protéine MV-LAP dans la pathogénicité du virus myxomateux, 2002)
  3. (Programmation) Programmer.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

ParonymesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « coder », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  2. a et b (en) Douglas HarperOnline Etymology Dictionary, 2001–2020 → consulter cet ouvrage

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de code avec le suffixe -er.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
coder
\ˈkəʊdə(ɹ)\
coders
\ˈkəʊdə(ɹ)z\

coder \ˈkəʊdə(ɹ)\

  1. Codeur.

AntonymesModifier