conseillère

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1640) Dérivé de conseiller avec le suffixe -ère.

Attestations historiquesModifier

  • (XVIIe siècle) Mais les noms propres de femmes ſont feminins : […] D’Offices & conditions appartenantes aux femmes : Reyne, Comteſſe, Ducheſſe, Abbeſſe, Nonne, Conſeillere, Barbiere. — (Antoine Oudin, Grammaire françoise rapportée au langage du temps, Paris, 1640, page 62)
    Mais les noms propres de femmes sont féminins : […] D’offices & conditions appartenantes aux femmes : reine, comtesse, duchesse, abbesse, nonne, conseillère, barbière.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
conseillère conseillères
\kɔ̃.sɛ.jɛʁ\
ou \kɔ̃.se.jɛʁ\

conseillère \kɔ̃.sɛ.jɛʁ\ ou \kɔ̃.se.jɛʁ\ féminin (pour un homme, on dit : conseiller)

  1. Celle qui conseille quelqu’un, qui donne des avis.
    • Une jeune femme vient à sa rencontre, avec une allure moderne, sérieuse, style fonctionnaire — une sorte de conseillère d’orientation. — (Didier van Cauwelaert, Le Rattachement, 2010)
    • (Figuré) La colère est mauvaise conseillère.
  2. Femme dont le métier est de servir de guide ou d’assister une ou plusieurs autres personnes dans certains domaines.
  3. Femme faisant partie d’un conseil institué.
  4. (Désuet) Épouse d’un conseiller.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   conseillère figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : diplomatie.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier