Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

XIXe siècle → voir couper et chique, pas forcément au sens de "morceau de tabac qu’on mâche" : dans plusieurs parlers régionaux, notamment en Suisse, chique signifie « état d'ivresse ».

Locution verbale Modifier

couper la chique \ku.pe la ʃik\ (se conjugue → voir la conjugaison de couper)

  1. Dérouter, interloquer, surprendre à tel point que la personne perd le fil de ce qu’elle était en train de dire ou de faire.
    • Je suis sûr que ça me couperait la chique : moi, j'aime pas faire ça en public. — (Alexandre Breffort, Mon taxi et moi, Nice : Éd. de la Corne d'or, 1952, Éditions du Fleuve noir, 1967, p. 139)
    • Il n'y a rien de pire que ça vous êtes en train de mettre vos tripes sur la table et la personne en face de vous regarde l'heure, commente Gilles, vous avez l'impression d'être ennuyeux et ça vous coupe la chique, c'est radical ! — (Marie-Jeanne Marti, Les marchands d'illusions: dérives, abus, incompétences de la nébuleuse « Psy » française, Éditions Mardaga, 2006, p.128)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier