FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Vient de l’anglais to dope (« droguer »).

Verbe Modifier

doper \dɔ.pe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se doper)

  1. Améliorer des performances en utilisant des produits illicites.
    • Pepe a été dopé. Le monsieur, voyant que ça marchait, a dopé son cheval. Mais le cheval a démarré à toute vitesse… Alors, pour le rattraper , le monsieur a été obligé de se doper lui-même. — (Morris, Lucky Luke 14 — Ruée sur l’Oklahoma, éditions Jean Dupuis, 1969, page 17)
    • Certains jockeys dopent leur cheval.
  2. (Par analogie) Améliorer une caractéristique de façon louche.
    • Il dope son moteur avec de la nitro.
  3. (Électronique) Ajout de petites quantités d'éléments, appelées impuretés, à un semi-conducteur pour en modifier les caractéristiques.
  4. (Économie) Relancer
  5. (Pronominal) Consommer des produits illicites pour améliorer ses performances.
    • Les athlètes sont souvent accusés de se doper.
  6. Modifier des performances.
    • «Nous lançons un nouveau partenariat ambitieux pour doper la production de vaccins, au bénéfice du monde entier et notamment des vaccinations dans toute la région indopacifique» a déclaré Joe Biden. — (AFP, Joe Biden lance son offensive anti-Chine, Le Journal de Montréal, 13 mars 2021)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier