Étymologie

modifier
Composé de enfant, enfance et -on.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
enfançon enfançons
\ɑ̃.fɑ̃.sɔ̃\

enfançon \ɑ̃.fɑ̃.sɔ̃\ masculin (pour une femme, on dit : enfançonne)

  1. (Vieilli) (Puériculture) Enfant en bas âge.
    • Le christ semblait pleurer sur nos malheurs ; la bonne vierge nous rendait l’espoir en dorlotant son enfançon. — (Jean Guéhenno, Journal d’un homme de 40 ans, Grasset, 1934, réédition Le Livre de Poche, page 58)
    • En tout cas, c’était un repos d’avoir une heure à soi sans s’occuper de cette troupe qui à peine réveillée crierait sa détresse morale dans le langage désespéré des enfançons : à manger ! — à boire ! — (Julien Gracq, Récit, in Manuscrits de guerre, vers 1941-1942, page 174)
    • D’admirables enfançons immobiles comme des statues peuvent, en une chiquenaude, se muer en bêtes braillardes. — (Amélie Nothomb, Métaphysique des tubes, Éditions Albin Michel, Paris, 2000)
    • N’importe qui eût éclaté de rire au spectacle de cette enfançonne parée comme une châsse délirante. — (Amélie Nothomb, Robert des noms propres, Éditions Albin Michel, Paris, 2002, page 37)
    • Lors de cette campagne, elle [Marine Le Pen] a vu nombre de ses proches, dont Gilbert Collard, Nicolas Bay, Jérôme Rivière, et sa propre nièce Marion, s’immoler dans la zemmourienne fosse aux cobras, ou plutôt se livrer aux anneaux constricteurs du python de la fille d’Hamilcar. Car c’est encore un personnage de Flaubert qui pointe ici : Salammbô, la princesse punique contemplant les candides enfançons jetés dans la statue chauffée à blanc du dieu Moloch-Baal. — (Marc Lambron, “Un roman français”, Le Figaro Magazine, no 24211 et 24212, 24 et 25 juin 2022, p. 53)

Synonymes

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier

Étymologie

modifier
(Fin du XIIe siècle) Diminutif de enfant, en latin infantulus qui donne le synonyme enfantel.

Nom commun

modifier

enfançon *\Prononciation ?\ masculin

  1. Petit enfant.
    • Et dames et puceles et enfançons — (Aiol, édition de Normand et Raynaud, page 132.)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Variantes

modifier

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Références

modifier