fécondation

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de féconder avec le suffixe -ation.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fécondation fécondations
\fe.kɔ̃.da.sjɔ̃\

fécondation \fe.kɔ̃.da.sjɔ̃\ féminin

  1. (Reproduction) Action de féconder ; résultat de cette action.
    • Les reproducteurs ont absolument besoin d'eau avant et pendant la ponte ; sans quoi la fécondation n'a pas lieu (et tous les œufs sont clairs). — (L'Élevage des Canards, dans Almanach de l'Agriculteur français - 1932, page 106, éditions La Terre nationale)
    • Une autre condition pour la formation des graines est que la pollinisation qui assure la fécondation puisse se produire. Or il arrive souvent que la pollinisation doive être effectuée par un insecte (quelquefois oiseau, mollusque...) déterminé. Dans ce cas l'aire de l'insecte pollinisateur limite celle de la plante. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.23)
    • Il y a fécondation lorsqu’un spermatozoïde et un ovule se rencontrent et fusionnent. Chacun apporte un nombre haploïde (n) de chromosomes au zygote (l’œuf fécondé) qui contient par conséquent une série de chromosomes provenant du spermatozoïde (les chromosomes paternels) et une série homologue de chromosomes issus de l’ovule (les chromosomes maternels). — (Wiener Gerald & Rouvier Roger, Amélioration génétique animale, 280 p., page 38, 2009, Quae/CTA/Presses agronomiques de Gembloux, Agricultures en poche)
    • La conception nécessite l’atteinte et la pénétration par le spermatozoïde de l’ovocyte, […]. La période de fécondation est limitée au temps de vie des gamètes; l’ovocyte a une durée de vie de 24 heures et le spermatozoïde de 48 à 72 heures. — (Christine Brooker, Le corps humain: Étude, structure et fonction, traduit de la 2e édition anglaise par Isabelle Langlois-Wils & Élisabeth Lepresle, De Boeck Supérieur, 2000, p. 496)
  2. (Figuré) Action pour une personne du susciter efficacement un effort de création chez une autre.
    • Parler d'estime, voire d'admiration réciproque est insuffisant : il s'agit d'une véritable fécondation, comme le prouve le nombre d'écrits composés par l'un et par l'autre pendant toute la durée du dialogue [épistolaire]. — (Nuit blanche, n° 155, été 2019, page 53.)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier