FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin fictio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fiction fictions
\fik.sjɔ̃\

fiction \fik.sjɔ̃\ féminin

  1. Invention fabuleuse.
    • Fiction poétique.
    • Les fictions de la mythologie.
    • La vérité est toujours étrange, plus étrange que la fiction. — (Lord Byron, Don Juan, Chant XIV, 1824)
    • La Bible tient largement de la fiction, mais elle peut encore procurer de la joie à des milliards de gens et encourager les humains à la compassion, au courage et à la créativité - à l’instar d’autres grands œuvres de fiction comme « Don Quichotte », « Guerre et Paix » et « Harry Potter ». — (Yuval Noah Harari, 21 leçons pour le XXIe siècle, traduit de l'anglais par Pierre-Emmanuel Dauzat, Albin Michel, 2018)
  2. Narration de faits fictifs.
    • Il n’est pas question d’entamer ici une enquête anthropologique sur la question de l’universalité des fictions ni de prendre parti en leur faveur ou en leur défaveur. — (Baudouin Millet, "Ceci n'est pas un roman": l'évolution du statut de la fiction en Angleterre de 1652 à 1754, Éditions Peeters, 2007, page 97)
    • De la même façon que les médias et le Net créent un nouveau territoire entre info et fiction, la sondagite aiguë dont est frappée la France y ajoute le risque de confusion entre opinion réelle et opinion imaginaire. — (Thierry Saussez, Manifeste pour l'optimisme, Plon, 2011)
  3. (Jurisprudence) Supposition introduite ou autorisée par la loi en faveur de quelqu’un.
    • En droit des personnes les fictions sont tout autant nombreuses, à commencer par la technique des lettres de naturalité et des lettres de déclaration, par lesquelles le Français devenu aubain est réintégré dans sa qualité de citoyen, dont l’effet est comparé par d’Aguesseau au post liminum romain. De même, c’est en vertu d’une fiction que l’absent est réputé mort, que les enfants qui sont encore dans le sein de leur mère sont regardés « comme s’ils étaient déjà nés », que les époux sont réputés majeurs « quant à la puissance et autorité paternelle » ou que certains condamnés ou les religieux profès sont tenus pour civilement morts. — (David Deroussin, L’ancien droit des fictions, 2015)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • fiction sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • fiction sur le Dico des Ados  

RéférencesModifier

Ancien occitanModifier

Nom commun Modifier

fiction masculin

  1. Variante de ficxio.

RéférencesModifier

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin fictio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fiction
\ˈfɪkʃən\
fictions
\ˈfɪkʃənz\

fiction

  1. Fiction.

PrononciationModifier