Français modifier

Étymologie modifier

(Vers 1200) Emprunté au latin narratio (« récit »), dérivé de narrare (« raconter »).

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
narration narrations
\na.ʁa.sjɔ̃\

narration \na.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Récit, exposé de faits dans un ouvrage littéraire.
    • Nous sommes presque resté dans le doute ; sans l’impérieuse exigence de la narration, nous regretterions d’avoir placé en si horrible lieu l’explosion du récit qu’on va lire. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, § 1, 1842-1843)
    • C’est en effet parfois contre-productif de se jeter à corps perdu dans la narration ou de se lancer trop vite dans l’écriture. — (Bruno Humbeeck, Maxime Berger, La narration de soi pour grandir, 2014)
  2. (Rhétorique antique) Partie du discours où l’orateur raconte, expose, développe le fait.
  3. Exercice scolaire où l’élève doit développer un récit sur un thème donné.
    • Pour la narration française, je réussis aussi par le retapage et le ressemelage, par le mensonge et le vol.
      Je dis dans ces narrations qu’il n’y a rien comme la patrie et la liberté pour élever l’âme.
      — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)
    • Et une des parties où j’étais le plus nul était assurément la narration française ; je rendais généralement le simple « canevas » sans avoir trouvé la moindre « broderie » pour l’orner. — (Pierre Loti, Le Roman d'un enfant, 1890)
  4. (Ironique) Récit fait en conversation.
    • Abrégez votre narration.
    • Il a interrompu sa narration pour nous faire observer que…

Dérivés modifier

Apparentés étymologiques modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

  • narration sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références modifier